La grève des mineurs en Grande-Bretagne.1984.1985

Publié le par seconde9UK


miner mcpheestrike

En complément du film "Billy Eliott " étudié en Anglais, ce module est consacré à l'étude de la grève des mineurs en Grande-Bretagne de 1984 à 1985.
Deux documents ont permis aux élèves de confronter les différents aspects de cette période et les versions différentes des parties en présence.

Document 1: Extrait des mémoires de M Thatcher de la grève des mineurs en 1984.1985.
Document 2: Chanson réalisée par un auteur engagé Ewan Mac Coll "Daddy what did you do in the strike ?"

L'extrait des mémoires de M Thatcher nous a conduit à repréciser le rôle du premier ministre surnommé " un roi sans couronne" puisqu'il dispose de la quasi totalité des pouvoirs.Nommé par la reine, il est issu de la majorité parlementaire.
M Thatcher devient premier ministre de 1979 à 1990. Surnommée " la dame de fer " par le journal soviétique "L'étoile rouge" stigmatisant ainsi son anti-communisme, ce surnom est devenu un atout pour désigner sa fermeté face aux mineurs de 1984.85 et face aux grévistes de la faim de l'IRA en 1981.
Au cours des années 80 M Thatcher cherche à réduire les impôts et les dépenses publiques pour relever le pays économiquement.
Pour atteindre cet objectif elle met fin au soutien financier de l'état du secteur minier.C'est pourquoi le gouvernement décide de fermer les puits les moins rentables soit 20 puits et des dizaines de milliers d'emplois notamment dans la région du Yorkshire.
Le bras de fer oppose:
La NUM ( National Union Mineworkers) puissant syndicat britannique avec à sa tête Arthur Scargill.
La NCB
( National Coal Board) avec à sa tête Ian Mac Gregor soutenu par le gouvernement Thatcher.Homme d'affaire anglais.
Le gouvernement avait préparé la confrontation

-  D'importants stocks de charbon ont été constitués.
- Annonce de la mesure à un moment où la demande est faible.
- Vote d'une loi obligeant les syndicats à faire procéder à un vote à bulletin secret pour le lancement d'une grève.
- Manipulation de l'opinion publique ( A Scargill est en effet défini par M Thatcher comme appartenant à une gauche fasciste, totalitaire ne laissant pas s'exprimer librement ses camarades, menaçant femmes et enfants de représaille. Elle le présente comme étant une menace pour la démocratie. A Scargill recevrait en effet de l'argent d'URSS, de la CGT française ou encore de la Libye de Khadafi ! )

Au cours des grèves elle n'hésite pas à faire appel aux forces de l'ordre pour escorter les mineurs qui travaillent, pour empêcher la formation de piquets de grève et le vote d'une loi qui interdit les grèves de solidarité.
Les familles de grèvistes n'ont pas touché leurs aides sociales alors que des avantages financiers sont offerts à ceux qui reprennent le travail.

La NUM qui voulait maintenir les emplois et ne fermer que les puits épuisés ( et non les moins rentables ) , estiment avoir une reconnaissance de la part du pays car la grandeur de la Grande-Bretagne passe par le charbon et les mineurs.Mais dans ces années on assiste à une mutation sociale plus profonde. Les vieilles industries fortement syndiquées étaient remplacées par des entreprises High Tech dont les employés plus jeunes et plus éduqués que leurs parents ne s'intéressaient pas au discours sur la lutte des classes ou de la solidarité.

Pour M Thatcher cette opposition lui permet de briser à tout  jamais les syndicats puissants et bien montrer que ce ne sont plus eux qui dirigent le pays.
Cette grève fut une des plus longues de l'histoire du Royaume-uni. Finalement les gévistes retournèrent au travail en mars 1985 sans rien avoir obtenu...

Publié dans Histoire géographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article